CJP 153 : Résumé

Intimité et intériorité se déclinent au pluriel. Notions récentes et complexes qui se développent avec l’individualisation des hommes et des femmes, ancrées dans les dynamiques historiques, sociales et individuelles. Ce numéro mêle élaborations théoriques et poétiques comme une danse semée de respirations qui tenterait de s’approcher d’un centre mystérieux où se déploient introversions heureuses et intimités saccagées. C’est l’art du psychanalyste d’écouter la tension des opposés dans ces lieux intimes et secrets, sans les déflorer tout en préservant l’espace intérieur. C’est l’art des artistes de les mettre en mots, en musiques et en lumière. L’intime, proche de l’entièreté dynamique du soi, lui, se cherche et s’explore sans s’y confondre

Torna su